Jouy-en-Josas

Site et monument historiques

"Jouy" vient du latin Gaudium (signifie "Joie"). Plusieurs villages portaient le même nom. Pour le distinguer, l'on adjoignit le nom de la division ecclésiastique dans laquelle il se trouvait : le "Josas" (vers le XVème ou le XVIème siècle).

L’histoire de Jouy-en-Josas nous est connue précisément à partir du IXème siècle, grâce aux écrits des moines de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés qui défrichèrent les terres. Pourtant, des traces d’occupation attestent d’une première présence humaine dès la préhistoire : silex, stèles gauloises dans le quartier des Metz, pièces de monnaies mérovingiennes,…

Sous l’impulsion de l’Abbaye, le village faisait preuve de dynamisme (entre 400 et 500 habitants au XIème siècle). Mais avec la diminution du pouvoir de celle-ci, la terre usurpée ou revendue passa aux mains des seigneurs.

Les guerres successives, et surtout la guerre de cent ans et la peste noire, décimèrent la population : en 1466, le village ne comptait alors que trois feux.

A partir de la fin du XVème siècle, avec la nouvelle prospérité du village, les seigneuries passèrent à diverses familles qui s’illustrèrent dans les Armes, dans l’Eglise, ou directement au service du Roi : Antoine d’Aquin, médecin de Louis XIV ou son petit fils Antoine Louis de Rouillé, Secrétaire d’État à la Marine et aux Affaires Étrangères sous Louis XV.

En 1760, un jeune allemand de 22 ans, Christophe-Philippe Oberkampf, s’installe à Jouy-en-Josas et vient jeter les bases d’une industrie destinée à prendre un merveilleux essor : l’industrie des Toiles de Jouy.

De nombreuses autres personnalités vécurent au fil des ans dans cette belle petite ville, située au coeur de la vallée de la Bièvre, voisine de Versailles et proche de Paris.

La ville de Jouy-en-Josas se décompose en plusieurs quartiers :
- centre ville,
- les Metz,
- le pont Colbert,
- le petit-Jouy,
- le parc de Diane.

Le blason, d'azur avec une colonne d’argent sommée d’un coq crêté et barbé de gueules, chargé de trois quintefeuilles d’or, reprend la devise de Christophe-Philippe Oberkampf, premier maire de la commune : "Recte et Vigilenter" ("Droiture et Vigilance").

Documents à télécharger

Informations d'accueil

Ouvertures

Toute l'année, tous les jours.

Tarifs

Accès libre.

Visites

Plus de 20 plaques historiées sont disséminées pour vous faire découvrir l'histoire de la ville. Des circuits de promenade thématisés sont disponibles à l'office de tourisme. Thème des visites guidées : "Sur les traces de la toile de Jouy", par des bénévoles du Groupe de Recherches Historiques de Jouy-en-Josas. Se renseigner auprès de l'Office de tourisme de Jouy-en-Josas.
Visites individuelles libres en permanence
Visites groupes libres en permanence Visites groupes guidées sur demande
60min

Prestations

  • Aire de jeux
  • Aire de pique-nique
  • Salle d'exposition
  • Défibrillateur
  • Salle d'animation
  • Salle de réunion
  • Parking gratuit
  • Parking 2 roues
  • Accès autocar
  • Camping-cars autorisés
  • Location de salles
  • Visite à thème
  • Informations touristiques
  • Centre de loisirs
  • Animation
  • Concert
  • Expositions temporaires
  • Spectacle
  • Théâtre